Le dernier principe décrit ici est la différence individuelle.
Certain ne jure que par elle quand d’autres trouverons que cela n’est qu’un facteur minime voyons ici comment la différence individuelle doit être prise en compte.

I) Définir la différence individuelle

La différence entre deux êtres humains d’un point de vue génétique et anecdotique.
Cependant la moindre petite différence peut créer des disparités énormes entre deux personnes.

Il existe deux types de facteurs qui peuvent assez facilement donner des indices sur ce qu »aura besoin un athlète pour progresser de manière optimal.

1) Facteurs individuels invariable

-Le sexe
Les hommes gagneront bien plus de masse musculaire et de force en bien moins de temps qu’une femme.
Une femme par contre tolèrera plus facilement une fréquence d’entrainement plus haute.

-La génétique (prédisposition à un sport)
Le ratio entre les fibres de Type I et II , la longueur des muscles, les leviers, la capacité innée de récupération.

Ces facteurs sont à prendre en compte mais ne changeront plus ensuite il faudra donc faire avec.

2) Facteurs individuels variables

-L’age
Evidemment un pratiquant de 20 ans aura de meilleures capacités de récupération que lorsqu’il aura 50 ans par exemple.

-L’expérience de l’entrainement
Un pratiquant plus expérimenté aura une meilleure capacité de travail et de récupération.
Cependant il faut noter qu’il stressera bien plus son corps à chaque entrainement qu’un débutant principalement dû au poids utilisés.
De plus un pratiquant plus avancé n’aura pas les mêmes besoins en termes de type de travail.
Un débutant devra par exemple plus ce concentré sur un travail d’hypertrophie qu’un pratiquant plus avancé.
La notion de spécificité rentre là en compte également pour les exercices choisis.

– Le style de vie
Plus vous aurez des facteurs de stresse en dehors du sport (travail,problème,vie familial) plus il sera difficile de récupérer de vos séances.
Evidemment c’est d’autant plus vrai si vous avez un travail physique ou que vous multipliez les activités physiques.

L’hygiène de vie joue un grand rôle également; une bonne alimentation et un sommeil suffisent auront un impact sur vos performances et vos capacités à récupérer.
Le style de vie est un point particulièrement important car tout au long d’une année cela peut changer de semaine en semaine et de mois en mois.

-La technique

Meilleurs sera la technique plus le pratiquant sera capable de récupérer vite et d’avoir une fréquence d’entrainement élevée.
De plus les risques de blessures seront dramatiquement réduit.

Les facteurs individuels variables sont ceux auxquels il faudra faire attention pour faire des ajustements au cours des différents cycles.

II) L’importance de ce principe

D’un coté il faut relativiser l’importance de ce principe car il n’est sans doute pas le plus important.
Il est vrai qu’un entrainement bien structuré de manière général profitera au plus grand nombre quelque soi leurs différences individuelles.
Les exemples de personnes qui ont progressé énormément avec des programmes tout fait font légions.
C’est bien car nous ne sommes pas si différents les uns des autres et que nous répondons assez favorablement au même procédés et stimulus.
Cependant d’un autre côté de mon point de vue ce principe à une valeur universelle.
En effet quels sont les variables de l’entrainement concerné ?

La réponse est simple toutes, tous les principes vus dans les articles précédent son affectés par cela et tout les variables de l’entrainement.
-La spécificité (Type de travail et d’exercice)
-La fréquence des progrès (la montée en charge)
-Le management de la fatigue et les cycles SRA (volume ,intensité ,fréquence).

II) Conclusion :

Evidemment des progrès peuvent être faits sans ou en prenant peu en compte la notion de différence individuelles cependant il sera bien plus judicieux de faire des ajustements selon vos différences et surtout d’avoir un système en place dans le programme qui permet des ajustements selon VOTRE forme du moment.
Dans les futurs programmes étudier nous verrons qu’il en existe plusieurs différents.

crédit photo : Gabriel Andrés Trujillo Escobedo